babayellowronl_1.jpg

THE STARS ARE EYES

The masks of the Abelam, first introduced to the “outside” world some six decades ago, have hitherto always been viewed through Western eyes – employing Western rules of vision.   However they were not produced using these rules.   In fact they were produced by a people having a vastly different set of visual rules.

After 20 yrs as an international art dealer, Marc Assayag is the first to identify this new perspective.  In The Stars are Eyes  graphic elements that have remained invisible to the Western world for over six decades are vividly illustrated for the first time.

babayellowronl_8.jpg

LES ETOILES SONT DES YEUX

Les masques des Abelam, présentés pour la première fois au monde « extérieur » il y a six décennies, ont jusqu’ici toujours été perçus à travers des yeux occidentaux, avec les règles qui définissent la vision occidentale. Cependant, ces masques n’ont pas été réalisés selon ces règles. Ils ont été produits par un peuple qui fonctionne avec un ensemble de règles visuelles tout à fait différent.


Ce décalage a entraîné une « erreur de traduction » visuelle qui a perduré pendant plus de soixante ans.


À cause de cet angle mort, des éléments majeurs de l’art Abelam sont restés imperceptibles à l’œil occidental. Jusqu’à ce jour, ils sont demeurés cachés à la vue de tous, alors qu’ils sont tout à fait présents et apparents pour ceux qui savent comment regarder ces œuvres d’art.

Aspectives.com

514 795 6595

©2020 by Aspectives.com